Laboratoire d'analyse
contenu

Sport et dopage

Le besoin de se dépasser est le moteur de la progression de l'athlète et de la réussite sportive. Sport de haut niveau et obligation de performance sont indissociable, ce qui va créer des contraintes physiques et psychologiques.

Au plan physique le sportif sollicité a haut niveau sous les actions de ces contraintes va connaître une adaptation cardio-vasculaire, musculaire, voire squelettique, métabolique ou hormonale. Dans l'espoir d'augmenter cette adaptation, il pourra être tenté de recourir a des substances chimiques ou a des techniques “ médicales “.

Au plan psychologique, les effets sont assez homogènes : l'obligation de résultat étant relayée par l'encadrement, la famille, les sponsors... Et a cela s'ajoute la lassitude liée à l'enchaînement des compétitions. Ici aussi le sportif pourra essayer d'utiliser telle ou telle substance pensant qu'elle lui permettra d'évacuer le stress emmagasiné.

Définitions

Tout acte visant à améliorer
artificiellement ses capacités physiques ou mentales peut être considéré comme une pratique dopante. Dans le monde sportif ce comportement prend le nom de dopage et est interdit par la loi du 23 mars 1999.

Quels sont les produits dopants ?
Tout produit susceptible de modifier nos capacités physiques ou psychiques dans un sens ou dans un autre peut être considéré comme un produit dopant.
Dans le cadre sportif les produits dopants interdits figurent sur une liste officielle. Cette liste est consultable sur le site du ministère de la jeunesse et des sports.

1) Les classes de substances interdites

Les diurétiques et autres agents masquants

Définition :
Ce sont des médicaments agissant sur les reins en augmentant la vitesse de formation de l'urine et l'élimination de l'eau et du sodium. Ils sont souvent utilisés par les sportifs soit pour perdre rapidement du poids ou pour gêner la détection de substances illicites dans l'urine en augmentant la quantité de celle-ci.

Le café est un exemple de diurétique léger.

Effets indésirables :
diurétiques: déshydratation, insuffisance rénale, arythmie, hypotension orthostatique.
autres agents masquants: se reporter aux substances

  • Albumine, furosemide, mannitol....

Cannabis

Définition :
Hallucinogènes pouvant soit exciter, soit calmer selon la puissance de la drogue ou l'humeur du fumeur. Les athlètes l'utilisent pour faire "baisser la pression" de la compétition et se décontracter.
Cette utilisation est controversée car elle peut diminuer la motivation.

Effets indésirables :
Elle diminue la pression artérielle et empêche la transpiration ce qui provoque des "coups de chaleur", des accidents vasculaires chez les athlètes. Elle diminue la capacité des utilisateurs à suivre des yeux des objets en mouvement, comme la balle dans certains jeux. Diminution de l'appétit, hallucination, troubles de la mémoire et de la coordination neuromusculaire.

Les stimulants

  • Cocaïne

Définition :
C'est un excitant qui peut être utilisé pour augmenter la stimulation sensorielle. Elle est également utilisée par les athlètes pour retrouver l'effet euphorisant éprouvé durant la compétition. Elle est également consommée pour ses propriétés anti-douleur et aussi puisqu'elle augmente les performances car elle "survolte" la personne pendant 30 minutes.

Effets indésirables :
Elle provoque une dépendance psychique et physique obligeant un usage permanent. Elle peut aussi provoquer une modification de la personnalité

  • Les amphétamines

Définition :
Ces substances libèrent des produits chimiques qui agissent sur le cerveau et les glandes surrénales, ce qui provoque une constriction des vaisseaux sanguins, une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.
L'utilisateur se sent plein d'énergie, vif et confiant en lui. Les athlètes prennent des amphétamines pour être plus agressifs, plus vifs et pour diminuer la fatigue.

Effets indésirables :
Ils provoquent anxiété, agitation et trouble du jugement. Une utilisation massive rend parfois les sujets paranoïaques, crée des problèmes cardiaques, de pression artérielle et des convulsions. Il a été signalé des " coup de chaleur " mortels chez des sportifs sous amphétamine, car ces drogues diminuent l'apport de sang à la peau, ce qui peut gêner la régulation de la température du corps.

  • La caféine :

Définition :
À des concentrations sanguines de 10 mg/ml, la caféine peut légèrement augmenter les performances. Le comité international olympique (CIO) a fixé une limite pour la caféine qui correspond à l'équivalent de 3 tasses de café fort, prises juste avant la compétition.

Effets indésirables :
Négligeables.

  • Ephedrine
  • Dopamine
  • Ectasy
  • strychnine

Hormones et substances apparentées

  • EPO

Définition :
Hormone glycoprotéique (actuellement fabriquée par génie génétique), cette substance est très dangereuse. C'est la version synthétique de l'hormone qui stimule chez l'homme la production de globules rouges du sang, transporteurs d'oxygène.

Elle augmente ainsi les performances dans les sports d'endurance.

Cette substance remporte un large succès auprès des sportifs du fait qu'elle est très efficace et également très difficile a détecter car le test permettant la détection est très coûteux (environ 15000F par test) et nécessite plusieurs jours d'analyse.

Effets indésirables :
Du fait qu'elle épaissit le sang, L'EPO peut provoquer la formation de caillots et créer ainsi des accidents vasculaires cérébraux ou des infarctus. La transpiration excessive augmentent encore le danger de formation de caillots sanguins.

  • HCG ou Gonadotrophine Chorionique Humaine

Définition :
Chez l'homme, elle stimule la production d'une hormone, la testostérone, par les testicules, permettant une augmentation du poids du corps, de la masse musculaire et une augmentation la force.

Elles est quelquefois utilisée après un traitement par stéroïdes anabolisants pour faire redémarrer la propre production de testostérone de l'organisme.

Effets indésirables :
Des effets toxiques sur le foie et le système reproducteur ont été signalés à la suite de l'usage de ces substances.

  • ACTH
  • IGF1
  • LH
  • Insuline

Anabolisants : stéroïdes anabolisants androgènes

  • Stéroïdes Androgènes anabolisants (SAA) ou Rhoïds :

Définition :
Ces produits sont dérivés de l'hormone mâle testostérone ou de versions synthétiques (artificielles) de celle-ci.

Ils permettent une augmentation du poids du corps, de la masse musculaire et une augmentation de la force.Ils doivent être accompagnés d'un entraînement approprié et d'un régime alimentaire riche en protéines.

Ces substances augmentent également l'agressivité et la confiance en soi, ce qui peut être très intéressant dans beaucoup de sports. Avec le temps, de nombreux utilisateurs passent à l'agressivité, à l'instabilité émotionnelle, et à la colère.

Effets indésirables :
Chez les hommes, ces substances entraînent initialement un effet masculinisant avec une augmentation de la masse musculaire et du tonus musculaire, ce qui peut au début donner une apparence bouffie. À long terme, elles arrêtent la production naturelle de testostérone, et les hommes présentent des caractéristiques plus féminine, une diminution des organes sexuels et des troubles de la fonction sexuelle.

Chez les femmes, on peut observer aussi un développement musculaire, mais l'utilisation à long terme entraîne des effets masculinisants comme l'apparition d'une barbe, une diminution de la taille des seins, une voix plus grave et une augmentation de la taille du clitoris.

  • Testosterone
  • Androstenedione
  • DHEA

Narcotiques

  • Heroine
  • Morphine
  • methadone

Bêta 2 agonistes

  • Salbutamol

Effet recherché :
amélioration de la respiration, effet anabolisant

Corticoides

Effet recherché :
anti-fatigue, anti-douleur, anti-inflammatoire, euphorisant

Effets indésirables :
hypertension, diabète, ostéoporose, ulcères, infections, insomnie

Anti oestrogenes

  • Clomifene
  • tamoxifene

2) Substances interdites dans certains sports

Alcool

Effet recherché :
détente, diminution des tremblements, augmentation de la confiance en soi

Effets indésirables :
agressivité, diminution de l'équilibre et de la coordination motrice, maladies du foie
et dépendance (à long terme)

Les bêtabloquants

Définition :
Leurs actions sont à l'opposée de celle de l'adrénaline : Ils bloquent l'action de la noradrénaline (libérée par les glandes surrénales) et bloquent l'activité de certaines cellules du coeur, du rein.Ils font se contracter les vaisseaux sanguins et les bronches afin de diminuer la pression artérielle, ralentir la fréquence cardiaque et bloquer les réponses excessives aux stimulations.

On les emploie pour calmer certaines migraines et les symptômes de panique ou de la " peur de la contre-performance ". Comme ils calment et diminuent les tremblements, ils sont utilisés pour les sports de précision.

Effets indésirables :
Ils s'avèrent dangereux chez les personnes qui ont des problèmes cardiaques (hypertension, angine de poitrine). Ils peuvent également provoquer fatigue, léthargie, rêves ou cauchemars, parfois des nausées, des vomissements et une impuissance sexuelle passagère.

3) Les Procédés interdits

Le dopage sanguin, les manipulations physiques et chimiques ainsi que le dopage génétique sont rigoureusement interdits.

Dopage par auto transfusion.

Définition :
Il consiste à prélever du sang à un athlète, à conserver ses hématies et à le lui réinjecter avant une compétition, afin de créer une surcharge globulaire instantanée et, donc, une fixation plus grande d'oxygène. Une expérimentation faite aux Etats-Unis a montré l'inefficacité de cette pratique.

Effets indésirables :
Cette transfusion peut modifier la viscosité sanguine et provoquer des caillots.

Autres analyses

Microbiologie

La surveillance environnementale

Le laboratoire et le sport

Haut de page haut de page

Plan du site / Mentions Légales / Aide et Accessibilité